Accéder au contenu principal

Saga de La Passe-Miroir



Afficher l'image d'origine

Auteur: Christelle Dabos
Édition: Gallimard
Collection: Jeunesse
Parution: 6 juin 2013 et 29 octobre 2015
Pages: 519 et 550
EAN-13: 9782075030465 et 9782075044462


Résumé :  

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel. 


Mon avis

Ce livre est un véritable petit bijou de la littérature.
Récemment découvert grâce à a blogueuse Margaud Liseuse, je suis allé jeter un œil sur internet, tombant tout d'abord sous le charme de cette couverture bleue qui semble tout droit issu de l'imagination de Monsieur Miyazaki.
J'ai donc ouvert les premières pages avec une certaine fébrilité. Pour une raison que j'ignore, avant même d'avoir commencé la lecture de ce livre, j'ai senti que quelque chose allait se passer entre ce livre et moi. Et ça n'a pas loupé.

Christelle Dabos nous emmène dans son imaginaire -imaginaire extrêmement fertile, on s'en rend compte en voyant le nombre de familles, de capacités et de personnages auxquels nous sommes confrontés- à la rencontre tout d'abord des Animistes, ces petits personnages sympathiques, bien qu'un peu bruyant et rustres.
Nous découvrons en premier lieu un univers chaleureux et paisible, où chacun semble avoir sa place et une fonction parfaitement définie.
Puis nous nous retrouvons un peu plus tard face la famille des Dragons, dont les pouvoirs sont tout à fait différents. L'univers prend soudainement une tournure glacée, entre complots politiques et tentatives de meurtre sur fond de cours française du dix-huitième siècle.

Parlerons nous des Mirages qui sont juste des personnages incroyables? J'ai eu un vrai coup de cœur pour Archibald, son air débraillé et son chapeau mit de travers. La psychologie des personnages est très bien pensée, chacun se dévoile au fur et à mesure, et même dans le tome 2, certains de nos personnages principaux arrivent encore à nous surprendre. Je pense notamment à Thorn qui est pour moi un des personnages avec le plus de ressources, d’ambiguïté et de mystère. C'est un personnage qui peut paraître terre-à-terre et cartésien, mais apprend doucement à se libérer et à accepter la part d'émotion qui est en lui.
Pour Ophélie, c'est un peu la même évolution qui s'opère. Très fermée et timide, elle se découvre des capacités d'oratrice en tant que conteuse notamment, et développe malgré une affection pour les personnes qui l'entourent et pour qui elle n'aurait jamais pensé éprouver des sentiments.
Christelle semble avoir un certain talent pour nous faire apprécier des personnages pourant assez antipathique. Je pense notamment à Farouk et le Chevalier. Je ne développerai pas forcément mon avis sur Farouk, de peur de spoiler les personnes qui n'auraient pas lu ce deuxième tome et qui souhaiterait le lire. Mais le Chevalier, lui, est un enfant infect et égoïste, qui n'hésites pas à blesser les autres pour son intérêt personnel. Mais sachant que c'est un enfant, on peut lui pardonner ses erreurs, et éprouver de la compassion pour ce personnage délaissé par sa famille, qui ne fait que réclamer l'attention des adultes qui l'entoure, quitte à faire du mal. Cette dualité est une chose très présente chez quasiment tous les personnages du roman, les rendant plus riches et intéressants.
La lecture d'un livre que je pensais plutôt enfantine s'est finalement révélée plus complexe que prévue, nous emmenant dans des pays inconnus, et dans des intrigues extrêmement bien menées.
Dans Les Disparus du Clairedelune, nous suivons notamment une enquête policière très bien écrite de mon point de vue, tout d'abord parce que je n'ai pas deviné qui était le kidnappeur -et c'est après tout l'essence même du enquête policière-, et également parce que cette enquête n'a pas du tout freiné l'histoire et l'évolution des personnages. Bien au contraire, les caractères s'affirment particulièrement durant tout ce pan du livre, et surtout chez la protagoniste qui se révèle de plus en plus courageuse et résistante aux différentes pressions qu'elle subit.
A côté de cela, la relation entre nos protagonistes Thorn et Ophélie (les deux étant obligés de se marier pour quelques sombres manœuvres politiques) évolue doucement. Nous ne tombons pas dans le cliché du mariage forcé où les deux futurs époux, contraints, finissent par tomber éperdument amoureux l'un de l'autre. La chose est amenée avec plus de délicatesse et Ophélie n'est pas une héroïne qui découvre que ce qui lui manquait dans sa vie était finalement le grand amour. C'est pour moi un des points fort du livre. Malgré l'avancée dans leur relation, elle reste un personnage féminin fort et indépendant, tout à fait capable de se suffire à elle même, devenant elle-même une aide précieuse pour les personnes qui l'entourent. L'histoire d'amour n'est pas au premier plan, l'intrigue se développe principalement autour de Farouk, esprit de famille du Pôle, et des questions politiques dont traite le texte. Je m'attend, pour le tome 3, a ce que l'axe principal concerne la Déchirure et Dieu, qui sont deux éléments très important qui ne demandent qu'à être développés.


En tout cas, Christelle Dabos a réussit pour moi un tour de force en me faisant apprécier cette série au moins autant qu'Harry Potter, qui a marqué toute une génération de lecteurs, ce qui n'est pas une mince affaire. Si un univers riche et coloré, un style poétique et des personnages attachants vous parlent, n'hésitez pas à aller jeter un œil à cette série qui se fera en 4 volumes, et qui nous réserve probablement encore de belles surprises.
J'attends avec beaucoup d'impatience la sortie du tome 3, qui, je l'espère, sera à la hauteur de la fin du tome 2!

Entre références à Hayao Miyazaki, à J.K Rowling ou encore à Philip Pullman, cette saga littéraire nous emporte dans un univers fabuleux et effrayant, excitant et déroutant.

 Ma note : 19/20

Commentaires

  1. il est dans ma PAL depuis Noël, il me tarde de le découvrir, mais j'ai bien envie d'attendre la sortie du tome 3... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'aurais pas réussi à attendre le tome 3 >.< Mais j'ai quand même très très hâte de l'avoir dans les mains!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

After d'Anna Todd

Auteur: Anna Todd Éditeur: Le livre de Poche Collection: New Romance Parution: 30 mars 2016 Page: 816 EAN: -
RésuméTessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami, Noah, est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux...
Mais ça, c'était avant qu'il ne la bouscule, dans le dortoir. Lui, c'est Hardin, bad boy, sexy, c'est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout son contrôle. Cet homme ingérable qui, contre toute attente, semble réciproque...
Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin, est-ce une histoire destructrive ou un amour absolu?

Mon avisCe livre ça a d'abord été un achat de l'ennui (ça commence mal, hahah). J'attendais une copine à la gare, et je suis tombé dessus dans un point relay. J'…

Christelle Dabos, mon auteure coup de coeur absolu

Christelle Dabos, ou l'écrivaine la plus talentueuse de l'année 2015, aka la personne la plus adorable du monde.

Plus imaginative que cérébrale, elle commence à écrire ses premiers textes à la faculté. Elle se destine à être libraire jusqu'au jour où un cancer la frappe. L’écriture devient alors un échappatoire hors de la machinerie médicale pour finalement devenir une seconde nature. Bénéficiaire de l'émulation de Plume d'Argent, une communauté de fan se créer peu à peu autour d'elle, l'encourageant à participer au Concours Gallimard Jeunesse, dont elle termine lauréate parmi plus de 1300 écrits avec le tome 1 de la saga de La Passe-Miroir. Son tout premier livre paraît en juin 2013, signant le début de sa carrière d'écrivain. (texte prit de la biographie donnée dans son oeuvre La Passe-Miroir)
Christelle reconnaît tout d'abord que certaines œuvres l'ont particulièrement inspirées, comme Harry Potter de J.K Rowling, Le château dans le ciel d…